entraide et soutien

soutien personnes en deuil, signes et survivance
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Stéphane Allix

Aller en bas 
AuteurMessage
juliettte

avatar

Nombre de messages : 10128
Age : 62
Localisation : région toulousaine
Date d'inscription : 24/07/2007

MessageSujet: Stéphane Allix   Lun 17 Sep - 14:14

Stéphane Allix sort un nouveau livre le 26 septembre 2018  "Après"










« Plus d'un quart des personnes en deuil font l'expérience de formes diverses de communication spontanées après la mort d'un proche. Signes, messages, apparitions... il ne s'agit pas d'anecdotes rares ou suspectes, mais d'une réalité quotidienne et indiscutable vécue par plus de deux-cent mille personnes par an, rien qu'en France.
Il n'est pas possible de réduire une telle quantité de témoignages à de simples hallucinations. Après Le Test, ces récits constituent une nouvelle preuve que la vie se poursuit après la mort. Ce n'est pas une croyance mais une déduction scientifique. Je suis journaliste. Celles et ceux que l'on a aimé poursuivent leur existence dans l'au-delà. Ils sont vivants, et tentent de nous faire signe.
Écouter ces témoignages permet de comprendre quelle forme d'existence nous attend après notre décès. Où se trouvent nos proches défunts ? Que font-ils ? Ont-ils toutes les réponses ? Qu'advient-il au moment de la mort ? Peut-on s'y préparer ? À ces interrogations pressantes, il est désormais possible de répondre. À travers ces incroyables témoignages, je vous propose de découvrir ce qu'il advient après...
On demande des preuves, elles sont devant nos yeux. »



Il me tente bien…… Mais je vais commencer par celui de Virginie. C'est tout un budget ces livres.







Revenir en haut Aller en bas
sepa

avatar

Nombre de messages : 22321
Age : 72
Localisation : gironde
Date d'inscription : 29/04/2010

MessageSujet: Re: Stéphane Allix   Lun 17 Sep - 16:48


Super, je ne savais pas ! ! ! Merci Juliette ! !

Les livres de Stéphane Alix sont très agréables à lire ! ! !

Un de plus à commander ! ! ! !

Comme tu le dis, c'est un budget ces livres, mais tant pis ! ! ! !


Revenir en haut Aller en bas
sepa

avatar

Nombre de messages : 22321
Age : 72
Localisation : gironde
Date d'inscription : 29/04/2010

MessageSujet: Re: Stéphane Allix   Jeu 18 Oct - 12:23

Comme tout ce qu'écrit Stéphane Allix...........j'adore ! ! !   reçu hier et déjà bien commencé ! ! ! ! !! ! !





Article

© NATACHA CALESTRÉMÉ
PUBLIÉ LE 15/10/2018

   illustration de Stéphane Allix Stéphane Allix
   Auteur

A RETROUVER DANS
Inexploré n°40
Au-delà : La psychologie et la science bouleversées !

Magazine » Entretiens
Autour de la mort


Et si le sens de la vie se révélait dans les épreuves ?



Dans son nouveau livre Après… Stéphane Allix dévoile que plus d’un quart des personnes en deuil font l’expérience de formes diverses de communication spontanées après le décès d’un proche. Preuves supplémentaires de la réalité d’une vie après la mort, ces expériences nous invitent en outre à nous interroger sur le sens de l’existence.

Denis est mort. La nouvelle terrible nous saisit au début de l’été 2000. Denis était un ami avec qui je partageais la passion de l’aventure et des voyages. Il avait monté sa propre structure de production audiovisuelle et faisait partie de la jeune génération de la Société des explorateurs français, dont nous étions membres tous les deux. Quelques jours après sa mort, Lucie, sa compagne, convia un groupe d’amis chez eux. À un moment de la soirée je me suis retrouvé seul avec elle. Nous échangions quelques mots tandis que son regard si intense me perçait ; je la sentais embarrassée. D’une voix hésitante elle me confia alors soudain : « Denis est venu me voir… » Devant mon air intrigué, elle me révéla avoir vécu une expérience extrêmement curieuse. « Hier soir, c’est la première fois que je me sentais de revenir passer la nuit chez nous depuis la mort de Denis. J’appréhendais de dormir dans notre chambre, seule… Je me suis emmitouflée dans un vêtement à lui, et je me suis finalement allongé sur le lit. » Lucie me décrit ce moment si empli de tristesse où elle se couche et ferme les yeux. « Et soudain, j’ai senti Denis me rejoindre. Il était là, contre moi, j’en suis absolument persuadée. Je sentais le poids sur le lit, une pression, comme celle d’un corps qui creuse le matelas à côté de moi. » Tout en me livrant ce récit pour le moins étrange, Lucie guette ma réaction. Je la sens gênée. Elle m’assure qu’elle n’a pas rêvé ; elle ne dormait pas ! Je n’ai aucun doute sur sa sincérité mais en même temps je ne sais trop quoi lui dire. C’est une fille solide, cartésienne et jamais elle n’irait inventer une chose pareille, mais une visite de Denis !?! Lucie est parfaitement saine d’esprit, et c’est précisément parce qu’elle a les deux pieds sur terre qu’elle est à ce point déconcertée par cette expérience qui l’a manifestement submergée d’émotion. « Denis était là, il est venu me réconforter. Il a senti que je n’en pouvais plus… et il est venu me dire qu’il serait là ! » Ce soir-là, Lucie avait besoin de confier le détail de cette nuit incroyable. Alors je l’ai écoutée. Sans juger, et même si son récit semblait impossible, je sentais confusément au fond de moi qu’il s’était passé quelque chose. C’était la première fois que j’entendais une telle histoire. Moins d’un an après le décès de Denis, mon frère Thomas meurt dans un accident alors que nous nous trouvons ensemble en Afghanistan. Ce drame amorce un tournant décisif dans ma vie. Les questions existentielles que je me posais de temps à autre jusque-là deviennent dès lors primordiales.


La vie a-t-elle un sens ?
Se poursuit-elle après la mort ?


                                                                                                 
                                                                                           


À partir de ce moment, j’abandonne progressivement les sujets conventionnels sur lesquels je travaillais en tant que journaliste pour bientôt ne plus me consacrer qu’exclusivement à mon enquête sur la vie après la mort. Rapidement, je commence à entendre des témoignages similaires à celui de Lucie. Ce qui lui est arrivé ne semble pas unique, loin de là. Les récits identiques s’accumulent au fil de mes recherches et bientôt je dois faire le constat que de très nombreuses personnes expérimentent ce qui ressemble à des formes diverses de communication spontanées après la mort d’un proche. Comme dans le cas de Lucie, ces expériences se produisent sans que les témoins ne les aient voulues ni cherchées. Ces récits ne vont cesser de me surprendre, de m’émouvoir, de me stupéfier. Ils évoquent des sensations de présence, des signes de toutes natures et intensités, des visions, des messages télépathiques, des rêves, des apparitions, etc. et s’avèrent bien plus fréquents que je ne l’imaginais. En effet, des millions de femmes, d’hommes et d’enfants à travers le monde font ce type d’expériences après le départ d’un proche. Un nom leur a été donné. On parle de vécu subjectif de contact avec un défunt, dont l’acronyme est VSCD. Lorsqu’on se tourne vers la psychiatrie pour savoir s’il pourrait s’agir d’hallucinations, la réponse de ceux qui travaillent avec des personnes en fin de vie ou sur l’accompagnement du deuil et qui ont étudié ces témoignages est formelle : il s’agit d’expériences très curieuses qui dépassent manifestement notre compréhension, mais elles n’ont rien à voir avec des hallucinations.

Ces expériences se produisent dans près d’un deuil sur quatre en France. Rien que pour l’Hexagone, cela représente chaque année plus de cent cinquante mille personnes ! Vous, votre voisin, votre conjoint, votre épouse, vos amis, vos enfants… Ces témoignages sont variés et si répandus qu’ils sont un rappel permanent, dans un monde qui a gommé le spirituel de sa définition si étriquée de la réalité, que cette dimension existe bel et bien. Il va cependant me falloir des années avant de l’admettre. Mon refus initial de reconnaître ces expériences pour ce qu’elles sont, devient presque irrationnel tant ces comptes rendus de communication après la mort ne constituent pas des anecdotes rares et suspectes, mais une réalité quotidienne et indiscutable vécue par tant de personnes. Notre vision du monde est façonnée par notre éducation, et je me rends compte combien il est difficile de s’affranchir de ses préjugés, même quand les faits les contredisent. Et puis, notamment après la mort de mon père, je vais vivre moi-même à plusieurs reprises des expériences curieuses, et cela va changer en profondeur ma façon de voir les choses. Devant l’accumulation de tant de témoignages, parce qu’il est absurde de taire indéfiniment ce qui arrive à tant d’entre nous, j’ai voulu les explorer, les écouter et présenter les plus représentatifs dans un nouveau livre. Montrer, après Le test, qui aborde la réalité de la communication médiumnique, que ces contacts par-delà la mort peuvent se produire sans intermédiaire. C’est comme cela qu’est né Après… dont la rédaction m’a bouleversé. Car au-delà des récits les plus incroyables, j’ai été profondément ému par ce qui m’a été rapporté par des femmes et des hommes témoins de l’incroyable. Ému, et également surpris.


Ces récits innombrables sont la preuve que celles et ceux que l’on a aimés, et que la mort a emportés, sont en réalité encore en vie ailleurs.


Ils témoignent également de leur désir de maintenir un lien avec nous. Et plus essentiel encore : ils nous invitent à reconsidérer la mort, même si souvent à nos yeux meurtris elle a l’apparence de l’injustice. Ces témoignages nous disent que la mort n’est qu’un voile d’illusion. Ce constat se situe au-delà des croyances et des religions. La vie ne s’interrompt pas, elle se poursuit, immuable, offrant le cadre d’une évolution dont les paramètres échappent en partie à notre entendement tant que nous sommes incarnés dans ce monde de matière. La mort est une étape dans le long déroulement de la vie. Une étape qui a du sens, dans une vision élargie de l’existence. Alors non, cela ne fait pas disparaître comme par enchantement la douleur implacable de l’absence. Le manque est là, terrible, insoutenable. La mort reste une déchirure, même pour ceux d’entre nous qui pressentent que la vie se poursuit après. Mais lorsque le poids de l’absence s’apaise – et c’est possible – s’ouvre alors une autre vie où la dimension spirituelle se révèle. C’est l’une des surprises les plus bouleversantes de mon enquête : découvrir combien pour plusieurs des personnes ayant accepté de se confier, l’épreuve de la perte d’un être aimé aura été le moteur d’un éveil spirituel. D’une reconnexion à cette dimension que nous portons, mais dont le quotidien nous fait oublier le rôle essentiel. Au-delà de la douleur et de la peine, la mort est une étape, certes majeure, mais pas nécessairement « injuste » ou « absurde », dans le fil d’une relation d’âme à âme qui surpasse par sa puissance la liaison temporaire qui fut celle de deux êtres sur Terre. Un fils et sa mère, un mari et sa femme, un enfant et son père… une fois que l’un est « mort » la relation se poursuit, et cette « mort » peut devenir source d’enseignement et d’évolution, pour l’un, comme pour l’autre.

Une autre découverte de cette enquête aura été de réaliser combien parfois, quelque chose en nous semble pressentir la mort. En 2001, déjà, j’avais été intrigué par une réflexion de mon frère Thomas avant son décès accidentel. Il avait en effet confié plusieurs semaines avant de fêter ses trente ans qu’il avait toujours su que quelque chose de spécial lui arriverait une fois passé cet âge, « qu’il commencerait sa vraie vie… ». Il a été tué vingt jours après son anniversaire. Dans les journées qui ont précédé l’accident, d’autres signes se sont produits mais ils sont demeurés illisibles. Comment aurait-il pu en être autrement ? Nous n’avons jamais appris à comprendre comment fonctionne notre intuition. Nous n’avons reçu aucune éducation nous invitant à utiliser rationnellement notre sixième sens. Comment en effet dissocier dans nos ressentis, nos pensées, dans ces signaux inconscients qui jalonnent nos existences, ce qui est de l’ordre de nos productions émotionnelles – nos peurs ou nos désirs – de ce qui pourrait constituer des prémonitions, des brèches ouvertes sur le futur ?


Mais le fait est là, il y a eu ces signes.


Alors dans le cours de mon enquête, quelle n’a pas été ma surprise de découvrir que tel homme avait dit à sa compagne avoir « vu la mort » trois jours avant de se tuer en base-jump. Ou cet autre qui décide de visiter tous ses amis durant les quinze jours qui précèdent son décès, « comme s’il avait pris le temps de voir tous ceux qui lui étaient chers, avant ce jour de l’attentat », me livra sa mère. Ce furent les premiers d’une longue série dont je livre les récits dans Après… Rapidement, ils sont devenus trop nombreux pour que je puisse me raccrocher à l’idée qu’il ait pu s’agir de coïncidences. On ne peut pas toujours qualifier de « coïncidences » les faits troublants qui ne cessent de se produire autour de nous. Certes ces « signes prémonitoires » sont inconscients, en général indéchiffrables avant que l’événement auquel ils se rapportent se produise, mais ils se présentent, et doivent bien avoir une signification. Quelque chose en nous sait-il que la mort approche ? Quelque chose en nous s’y prépare-t-il inconsciemment avant que cela n’advienne ? De nombreux éléments de réponses à ces questions vertigineuses nous sont accessibles. Il suffit pour cela d’écouter ces innombrables récits, ou alors de laisser un espace ouvert en nous afin que les murmures bienveillants de l’au-delà nous deviennent perceptibles. C’est possible pour chacun de nous…


Vous aimez cet article ?
Partagez-le...
Revenir en haut Aller en bas
juliettte

avatar

Nombre de messages : 10128
Age : 62
Localisation : région toulousaine
Date d'inscription : 24/07/2007

MessageSujet: Re: Stéphane Allix   Jeu 18 Oct - 19:12

je voulais attendre mais je pense que je vais craquer et l'acheter bientôt.

Bonne lecture Thérèse



Revenir en haut Aller en bas
yoyo



Nombre de messages : 10929
Age : 66
Localisation : neuilly
Date d'inscription : 29/03/2012

MessageSujet: Stéphane Allix   Jeu 18 Oct - 20:55

Merci Thérèse ,très beau témoignage

Je vais l acheter aussi

Bisous





yoyo
Revenir en haut Aller en bas
maminou

avatar

Nombre de messages : 16998
Age : 69
Localisation : le havre
Date d'inscription : 17/12/2008

MessageSujet: Re: Stéphane Allix   Ven 19 Oct - 7:26


Merci Thérèse!!

Un beau témoignage!!

Je vais l'acheter!!

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Stéphane Allix   

Revenir en haut Aller en bas
 
Stéphane Allix
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Documentaire 06: "Enlevés" de Stéphane Allix
» Le test - Stéphane Allix
» Documentaire de Stéphane Allix presentation
» Troc: ebook : "Le test" de stéphane Allix
» La Mort n'est pas une terre étrangère de Stéphane ALLIX

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
entraide et soutien :: livres-
Sauter vers: